• Livraison gratuite à partir de 150 CHF
  • Expédition 100 % neutre en carbone
  • Politique de retour de 30 jours

Quand le problème devient solution : Entretien avec Rudolph Schelling Webermann

Sur le quotidien en tant que fondateur et designer de produits et sur la conception de la lampe suspendue Mood pour Yunic

RSW Design 4zu3

Un mélange de méthodologie et de magie - Sven Rudolph, Carsten Schelling et Ralph Webermann sont les fondateurs de Rudolph Schelling Webermann et ont fait de la particularité leur spécialité. Ils se sont rencontrés dans les escaliers de l'université de Hanovre le jour de l'examen d'entrée aux études de design de produits. Ils ont fondé leur bureau en 2005 sous le nom de Ding3000 directement à partir de l'école supérieure et se sont fait un nom jusqu'à aujourd'hui en tant qu'agence de design de produits et d'innovation récompensée par des prix.

Merci beaucoup pour votre temps ! Racontez-nous comment vous avez découvert le design de produits

S : J'ai commencé à dessiner des baskets à l'école primaire et je m'intéressais déjà à la conception de produits. Je suis arrivé aux études de design de produit sans aucune formation et j'ai dû constater qu'il ne s'agissait pas seulement de créer des formes, mais que ces études offraient beaucoup plus de possibilités. On peut inventer des produits et résoudre des problèmes. Cela a été une révélation pour moi.

C : J'ai moi aussi créé beaucoup de choses très tôt. J'ai été à l'école Waldorf, ce qui m'a permis de suivre de nombreux cours créatifs. Après l'école, je suis partie à l'étranger et j'ai travaillé dans un atelier de poterie au Canada. Le responsable de l'atelier avait étudié le design de produits au Japon et a pensé que cette filière me conviendrait. C'est ainsi que les choses se sont enchaînées. C'était comme un coup de pouce extérieur qui m'a poussé dans cette direction.

Portrait RSW Design

C & S : Ralf est maître menuisier de formation et a remarqué à un moment donné qu'il lui manquait l'aspect créatif dans cette formation pourtant purement artisanale. C'est donc avec beaucoup d'intérêt qu'il a découvert les études de design de produits.

À quoi ressemble le quotidien du fondateur et directeur de RSW

S : Nos tâches sont variées et varient d'un projet à l'autre. Qu'il s'agisse de petits projets comme la conception de porte-clés ou de gros contrats comme la conception d'un concept de magasin entier : c'est toujours passionnant, c'est pourquoi nous aimons aller au travail tous les jours. La plupart du temps, le déroulement du travail ou de la journée est similaire, sauf si nous nous rendons à des salons ou rencontrons des clients. Sinon, nous travaillons déjà une semaine de 40 heures relativement normale et nous essayons de ne pas faire de travail de nuit (rires).

Votre agence est située à Hanovre. Pourquoi Hanovre

C : Nous ne sommes pas tous les trois originaires de Hanovre, mais nous sommes venus ici pour nos études à l'université et cela nous a tout simplement plu ici. Nous voulions nous mettre à notre compte à trois juste après. Le fait qu'il existait à l'époque un programme de soutien pour les start-ups créées à partir de l'université de Hanovre est donc tombé à pic. Ce soutien nous a beaucoup aidés, surtout au début.

Bureau RSW Design

S : Hanovre est totalement verte, on n'a pas besoin de voiture pour se rendre partout rapidement. J'aime les gens ici parce qu'ils sont très "down to earth". Ici, on n'a pas besoin d'être quelqu'un ou de représenter quelqu'un, on peut simplement être ce que l'on est.

Votre compétence principale est la conception et le design de biens de consommation. Qu'est-ce que cela signifie

S : Dans le design de produits, on parle de "biens de consommation peu complexes". On peut imaginer sous ce terme tout ce que l'on peut concevoir en tant qu'individu ou en tant que petite équipe.

S & C : Nous jouons au design de produit en équipe, nous sommes des joueurs d'équipe. Chez nous, à la fin, on ne peut parfois même plus dire qui a finalement eu l'idée initiale. Nous sommes toujours en train de discuter des choses et de les faire évoluer ensemble.

Vous êtes convaincus que les produits à succès doivent répondre aux besoins réels des utilisateurs. Comment se déroule un processus de conception chez vous

S : La plupart du temps, le processus commence par la recherche de problèmes. C'est en principe déjà une grande clé pour un produit réussi : qu'on identifie un de ces problèmes et qu'on le résolve de manière convaincante.

C : Ce sont par exemple le fouet pour Norman Copenhagen ou la Charge-Box pour Konstantin Slawinski. Nous considérons l'utilisation et l'utilité du produit dans son ensemble et développons à partir de là une solution qui est vraiment utile pour l'utilisateur. Comme dans ce cas : un fouet qui se plie et une Charge Box .

En collaboration avec le designer Christian Stapelbroek, vous avez conçu la lampe suspendue Mood pour Yunic. Qu'est-ce qui vous a inspiré pour ce design

S : Il existe depuis quelques années des commandes d'éclairage intelligentes, dont beaucoup fonctionnent via l'interrupteur. Nous avions le sentiment qu'elles tendaient souvent à compliquer les choses, qu'elles avaient un but purement décoratif ou qu'elles ne constituaient pas un progrès en termes de manipulation. Christian Stapelboroek est un designer de Hanovre avec lequel nous aimons toujours travailler. La suspension Mood a été un défi formidable, car nous avons pu aborder le projet ensemble, sans aucune contrainte.

C : Nous voulions concevoir un design qui soit indépendant des applications, qui puisse être utilisé par tout le monde et qui fonctionne encore dans 50 ans. Le variateur doré, qui permet de modifier aussi bien l'intensité que la couleur de la lumière par simple rotation, n'est pas seulement beau à voir, il offre une véritable valeur ajoutée. Que ce soit pour dîner, travailler ou bricoler avec les enfants : Les différents scénarios d'utilisation nécessitent une lumière différente et c'est possible avec la suspension Mood.

Quelle est la caractéristique qui vous plaît le plus dans la lampe suspendue Mood

S : C'est l'interaction qui me plaît. On a envie de manipuler ce variateur. L'action elle-même devient quelque chose de joyeux.

C : Ce que j'aime, c'est le contraste entre la sobriété du design et la grande diversité des fonctions. Le fait qu'il offre une telle valeur ajoutée alors que c'est un produit assez simple.

Qu'appréciez-vous dans la collaboration avec Connox

S+C : Nous avons souvent des clients qui se trouvent à l'étranger et avec lesquels on ne peut pas simplement s'asseoir rapidement autour d'un café pour parler d'un produit. Les meilleures idées naissent du dialogue direct et c'est possible chez Connox.

S+C : On sait aussi que les produits sont présentés dans un cadre formidable et qu'ils se trouvent parmi beaucoup d'autres bons produits. Connox est une entreprise agile, le développement des produits avance parce qu'il y a des gens qui sont motivés. C'est très agréable. On se rend compte que l'on travaille avec des gens qui ont une impulsion et qui veulent réaliser quelque chose.

Vous êtes également chargés de cours dans le cadre du cours Sustainable Entrepreneurship à l'université de Hanovre. De quoi s'agit-il

S : Dans ce cours, il s'agit d'aider les étudiants en gestion à développer des idées et des modèles d'entreprise qui ont un lien avec la durabilité. C'est très amusant et c'est aussi une toute nouvelle approche pour les étudiants. Il ne s'agit pas seulement de créer une entreprise financièrement performante, mais aussi d'accorder une grande priorité aux facteurs de durabilité.

Comment mettez-vous en pratique la "durabilité" dans votre travail

S : Nous savons désormais ce qui rend un produit durable et ce qui ne l'est pas. C'est pourquoi nous ne voulons mettre dans ce monde que des produits qui rendent le monde meilleur et non pire. C'est bien sûr toujours quelque chose que l'on ne maîtrise pas complètement, car on travaille en grande partie pour des fabricants. Mais nous voulons être encore plus stricts sur ce point à l'avenir.

Bureau RSW Design

C : Nous avons une certaine exigence cradle-to-cradle. Nos produits doivent être recyclables ou même déjà composés de matériaux recyclés. Dès les entretiens de conseil, nous incitons les entreprises à réfléchir également à des thèmes durables. Nous accordons également une grande importance à la qualité et à la durabilité. Les produits que nous concevons sont des produits que l'on garde dans le meilleur des cas toute une vie et que l'on peut même léguer.

Que souhaitez-vous pour l'avenir du secteur

S : Parfois, je souhaiterais que les designers soient davantage perçus comme faisant partie d'un tout. En principe, nous fournissons le cœur des produits que nous concevons. Ce serait bien d'avoir un esprit de famille. Que, bien que nous soyons des designers externes, nous soyons considérés comme faisant partie intégrante de l'ensemble du processus et que nous soyons impliqués plus tôt.

Nous vous remercions chaleureusement pour ces informations passionnantes !

Posté le 06.09.2022, par Bianca Schulz

Tous les articles de la catégorie En coulisses